Nouveau
Classe virtuelle

Introduction au choix des méthodes de contrôle non destructif

Code Formation: 3498

| Ajouter aux favoris
classe virtuelle Formation collective, courte et à distance

Objectifs pédagogiques

  • Appréhender les principaux endommagements et les défauts potentiels selon les types de matériaux et les structures rencontrés dans l’industrie.
  • Identifier les principales méthodes de CND existantes et leurs aptitudes respectives face à une problématique industrielle standard, pour savoir choisir la (les) méthode(s) optimale(s)
  • Avoir une idée générale sur le potentiel du CND et son apport au contrôle qualité des matériaux et structures

Public

  • Toutes personnes confrontées à des problématiques de contrôle non destructif dans un environnement industriel ou de laboratoire

Prérequis

  • Connaissances générales sur les matériaux souhaitables
  • Être muni de tout le matériel nécessaire à la réalisation d'une action à distance (ordinateur avec webcam ou tablette, connexion internet ...)
CONTEXTE

Le contrôle non destructif (CND) regroupe un ensemble de méthodes qui ont pour but général de contrôler un objet sans le modifier. On peut les classer selon les phénomènes physiques mis en jeu : acoustiques (ultrasons, émission acoustique), rayonnements (visuel, radiographie X, tomographie, neutronographie, thermographie infrarouge), flux de matière (ressuage, étanchéité), champs électromagnétiques (magnétoscopie, courants de Foucault). La coexistence de ces différentes méthodes est justifiée par le fait que les caractéristiques générales de l'objet à contrôler peuvent être très variées. Et comme chaque méthode regroupe un ensemble de différentes techniques spécialisées (par exemple ultrasons focalisés, ou générés par laser, etc.), on se retrouve, en amont du contrôle, avec le problème du choix de la méthode optimale de CND, c’est-à-dire celle qui sera la mieux adaptée, techniquement et économiquement, au problème posé. Le choix doit donc se faire en prenant en compte les caractéristiques générales du couple « pièce-défaut », c’est-à-dire le matériau, sa géométrie, etc., le type de défaut, sa localisation, etc., les caractéristiques concernant l'environnement (accessibilité, etc.), et l’automatisation éventuelle. La qualification de la méthode (pièce étalon, défaut étalon, etc.) est également à étudier.

 

THEMES ABORDES
  • Rappel sur les principales caractéristiques des matériaux, physiques et mécaniques, et les principaux défauts, à la fabrication (fonderie, soudage, …), ou en service (corrosion, fatigue, …) 
  • Les différentes méthodes de CND : Ultrasons (UT), Emission acoustique (AT), Visuel (VT), Radiographie X, (RT), Thermographie infrarouge (TT), Ressuage (PT), Etanchéité (LT), Magnétoscopie (MT), Courants de Foucault (ET).
  • Potentiels de ces méthodes face à des situations industrielles standard.
  • Prise en compte des contraintes techniques, économiques et environnementales, …
  • Etudes de cas et questions

 

Cette classe virtuelle sera animée par :

  • Gilles CORNELOUP - Professeur Emérite - Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique - Aix-Marseille Université
Classe virtuelle - Échange interactif - Questions/réponses
Évaluation des acquis de la formation
Evaluation des acquis des apprenants par auto-examen
Évaluation de la formation
Evaluation du ressenti des participants en fin de formation (Niveau 1 KIRKPATRICK)